21/11/2011

p 394 POLSKIE KOMPANIE WARTOWNICE - les Polonais oubliés de Chièvres ( par Didier Blaszka)

 

 POLSKIE KOMPANIE WARTOWNICE  w US ARMY i ich

ZAPOMNIANE POLACY W BELGII

 

Les tombes des Polonais dans les compagnies de garde de l’armée américaine au cimetière de Chièvres près de Mons

 

Pendant la guerre ,Chièvres est une base militaire allemande.

 

A la libération en 44 et puis de 1945 à 1947 , la base est devenue camp de prisonniers  géré  par les Américains.

 

 En Allemagne occupée (en Belgique aussi lors des campagnes de libération en 44 et aussi après ), l’armée US  recrute ,notamment des Polonais, qu’elle intègre ,en autre, dans des « compagnies de garde ».

 

http://pl.wikipedia.org/wiki/Polskie_Kompanie_Wartownicze

 

http://www.ipn.gov.pl/portal/pl/705/9104/Kompanie_wartownicze_19461967.html

 

http://szukaj.onet.pl/wyniki.html?qt=kompanie%20wartownice

 http://be.bing.com/search?q=kompanie+wartownicze&mkt=...

 

 

 

En Allemagne, l’armée US recrute parmi les Polonais valides, libérés des camps de travail obligatoire, et aussi les libérés des camps de concentration .

 

Ces Polonais libérés vivent regroupés dans les camps de l’UNRRA

 

 

Ils ont choisi de ne pas se laisser rapatrier dans un pays incertain.Mon père en était .Mais à un moment, il quitte cet engagement et décide de suivre le recrutement des charbonnages belges.Il sera transporté en Belgique et deviendra mineur.

 

C'est ainsi le choix de nombreux Polonais de l’émigration d’après-guerre comme  

 WOJNAROWSKI de Bois du Luc ,photographié en uniforme polonais de l’armée américaine, en Allemagne,  mais après la guerre et pas pendant.

 

Numériser0006.jpg

Numériser0001.jpg

Numériser0005.jpg

collection Wojnarowski Thérèse

 

Certaines « Compagnies de garde » ont bougé d’Allemagne vers la Belgique ,une à Chièvres, pour garder des prisonniers allemands, hongrois.

 

Scan10080 (2).JPG

 

 

Scan10081 (2).JPG

 

 

Scan10082 (2).JPG

 

 

Scan10124 (2).JPG

 

 

Scan10125 (2).JPG

 

 

Scan10127 (2).JPG

 

 

Scan10213.JPG

 

 

Scan10221 (2).JPG

 

 

Quatre de ces volontaires se sont tués lors de ce service:

 

1. Andrzej Sarnowski 13-09-1922  -  16-02-1946.

 

2. Tadeusz Ambrozy  14-07-1919  -  16-02-1946.

 

Tués dans un accident de la route lors d'une poursuite.

 

3. Janusz Urbaniak  13.09.1922   -   16.01.1946.

 

Tué par l'explosion d'un obus lors de son démontage.

 

4. Tomasz Sliwa    29.11.1900  -  1946.

 

Mort des suites de ses 5 blessures de guerre.

 

Un 5ème repose dans ce cimetière mais lui est décédé en 1998 : Jozef Urbaczka.Il habitait la commune de Chièvres et s'occupait des tombes de ses compagnons d'armes. Le consul de Pologne Jan Cibulla avait fait sa connaissance de son vivant et puis les circonstances ont fait qu'ils se sont perdus de vue et entre temps les croix se dégradent avec les années.

 

 

 

Fin des années 60, à Florennes, il y avait toujours des Polonais , engagés tout jeunes,vers 23 ans à l’époque , maintenant en fin de carrière dans les « Compagnies de garde ».Ils  gardaient les bombes atomiques américaines sur le site près de Dinant-Philippeville.

 

Epilogue :

 

C'est après la cérémonie du cimetière de Charleroi à la fin de septembre 2011 que le consul alors qu'il était dans la région, me raconte l'histoire, mais je connaissais déjà des  bribes par les dires de mon père.

 

Lors d'une conversation , Alfred Materna, originaire de Saint Ghislain, se proposait de reconditionner ces croix à ses frais. Merci à toi Alfred pour ce geste qui permettra de ne plus jamais oublier nos compatriotes dans le cimetière de Chièvres.

 

IMG_5901.JPG

IMG_5902.JPG

IMG_5903.JPG

IMG_5905.JPG

IMG_5906.JPG

IMG_5908.JPG

IMG_5907.JPG

IMG_5911.JPG

 

 

L'association « Polonia Saint Ghislain »  a décidé cette année, de fleurir ces tombes à l'occasion de la Toussaint. Nous nous sommes rendus mardi après-midi  et avons fleuri les tombes.Nous avons  allumé  sur chaque d’elles  une bougie entourée un ruban aux couleurs polonaises.

 

 Le consulat envisage de  commémorer ces oubliés mais dès qu'il y aura du concret nous vous informerons  en espérant  que nous serons nombreux ce jour - là.

 

Nous voudrions aussi rencontrer le commandant polonais du Shape pour le sensibiliser à ces tombes,  voisines aujourd’hui encore, des bâtiments militaires du Shape où travaillent des militaires polonais chaque jour.

 

 

 

                                              Blaszka Zdzislaw        président Polonia St Ghislain

 

                                              et  L'institut de la mémoire sur la présence polonaise en Belgique

 

 

 

 

 

 

 

06/04/2010

p 265 HENRY DUDA nous a quitté

Henry DUDA a été un des Polonais des plus connus dans la région du Centre.

Voyez p 162 et 164 nos articles à son sujet.Il avait compris les buts de notre association tournée vers les Polonais et il nous a beaucoup aidé dans nos recherches sur la vie des Polonais dans notre région du Centre.

Né en France,retourné en Pologne et revenu un peu avant la guerre 40 à Trivières en Belgique,il a vécu sa jeunesse chez les scouts polonais à Péronnes Sainte Margueritte.J'ai hérité de son chapeau scout à 11ans.La transformation du scoutisme polonais en KSMP a scellé la disparition d'un mouvement de jeunesse qui regroupait pourtant toutes les tranches d'âge.Enfin,bon...

Sur cette photo de 1954,il est   avant dernier tout à droite, rangée des hommes du fond.Il est à côté de Boluś,le chorégraphe (dit Klakla).Il danse mais nous apprend aussi à danser à SAINT VAAST.Henri DUDA,avec François KRENC,dès 1954,à l'école polonaise de SAINT VAAST (dans la cure des curés polonais,paroisse de Ks WOJDA) nous apprendra ,juste avant notre première fête à Bois du Luc,à danser le Krakowiak,les Górales, accompagné à l'harmonica par son frère Edmond.Il a longtemps suivi ce jeune groupe de petits danseurs,qui sera bien,bien plus tard la base du KSMP Centre.

Numériser0001 - Copie

Devenu musicien,il a animé à l'accordéon, encore avec François KRENC, les bals polonais des années 50 et 60. Il a aussi joué de la trompette, à Trivières dans les fanfares "la Jeune Union" de Joseph VanWayenberghe et "le Progrès" du mayeur Damien et aussi dans celle de Saint Vaast avec Marc Tisset bien avant de jouer du tuba,du trombone pour les carnavals et de jouer dans "die Kamaraden" le groupe Oberbayern des bals sous chapiteau et à la fanfare d'Estinnes où il a oeuvré avec Maxime Pireau son ami.

C'est chez nous,"les Polonais du Centre" qu'il a,très heureux,retrouvé beaucoup anciens amis polonais et surtout l'ambiance des  fêtes polonaises d'antant.

blaszka 3 - Copie

C'est lui qui a dévoilé, lors de la concentration annuelle des Polonais de Belgique à Bois du Luc (septembre 2009),la plaquette à la mémoire des mineurs polonais en Belgique.A droite,avec lui encore, François KRENC de Trivières avec qui il a si longtemps joué dans divers orchestres polonais.Avec qui,à moto,pendant plusieurs années,le soir après la mine, ils allaient,collés sur la Saroléa, jusque HOUDENG,au cours du soir, à l'école des mines pour devenir porion.Ci-dessous tout à droite,debout,au Quesnoy,en 1953,lors de la Sainte Barbe

3.12.53

Henri Duda est descendu au fond,pendant la guerre,au Quesnoy à Trivières, à l'âge de 14 ans(voyez la photo dans son carnet de travail) et il  y a travaillé jusqu'à la fermeture du charbonnage.Au Quesnoy aussi, il a été un mineur,un porion  exceptionnel.

 

Numériser0014 - Copie

Numériser0013 - Copie

Numériser0001 (2)

Les Polonais du Centre lui rendront un dernier hommage ce jeudi matin 9H15 chez lui à 7110 STREPY rue des Canadiens 142 et 127 et lors de la messe en l'église de Strépy (9h30) puis au cimetière de STREPY.

Nous présentons à Hélène GOŁEBIOWSKA ,à toute sa famille,nos plus sincères condoléances.

En juin 1945,le premier "Transport" de travailleurs polonais recrutés à LEIPZIG arrive à Givry.Une partie est dirigée vers le charbonnage du Quesnoy à Trivières.Cette main d 'oeuvre toute jeune, pour la mine descend des camions à charbon devant la maison des DUDA-WOLNY .Mes parents seront les voisins de Henri DUDA    dont la maman,Victoria, deviendra ma marraine.Je passerai ainsi ma première enfance  dans deux maisons.Henri Duda m'a aussi parrainé lors de mon entrée à la fanfare de Trivières.Henri Duda était à mon mariage avec Régine Fabjanczyk.Ici ,vers 1956 ,Henri est au centre à côté de Anna Sterk,à gauche Victor et Wanda,les enfants qu'il a élévés.A droite d'Anna,ma mère,Szemelak Jula,ma soeur Kozlowski Urszula,mon père de l'autre côté,passant la tête.Hélène GoŁebiowska-Siwik à qui notre association polonaise exprime ses condoléances est la veuve de Victor.Wolna,Henri ,eux ,sont ici du fait du sort de tous les immigrés,une sorte de large famille que je n'ai jamais eu et que nous les Polonais reconstruisons chaque jour.Voilà pourquoi  j'ai moi;Régine et moi;ma mère et nous; nous avons ,pour Henri que nous avons dernièrement revu plus souvent,un profond regret.

Victor,Wanda,henri,Anna,mamère,ma soeur et mon père Maryan Kozlowski de l'autre côté

 

 

10/01/2010

ZAPROSZENIE invitation au bal polonais

ZAPROSZENIE INVITATION               au  SOUPER  DANSANT  POLONAIS désolé mais la réservation est complète ,plus de places!

« a to już karnawał  »   i      nasze walentynki

Prawdziwy polski obiad i wesoła polska zabawa 20 euros

Aperitif, zakąski,zupa polska :krupnik,sorbet,bigos,wódka,kawa …wszystko świeże gotowane na miejscu (polska kuchnia)… Śpiewamy polskie biesiady,jemy prawdziwy polski obiad ,pijemy polską wódke,a do tańca polski  znany akordeonista : Jules Dominianczyk( 18h do 24 tej ) apéritif avec zakouski,soupe à l’orge perlé,sorbet,choucroute  à la polonaise,vodka,café ,…un vrai repas polonais cuisiné par nos cuisinières polonaises…on chante,on mange, on danse des polkas,tangos,oberek,valses avec un musicien polonais très très connu ( et toutes les autres danses aussi,bien sûr)   

REVEILLON 2010 ALEX 064
        

Samedi 6 février 2010 (18h à 24h).Sobota 6go lutego 2010 od 18tej

« Maison de la Pologne » centre culturel belgo-polonais du Centre. A  la Taverne du Brasseur chez Renée , 1,Quai de la Haine, 7140 MORLANWELZ E19E42N55N563(soitE42N59N563)Chaussée Brunehault,puis quai de la Haine.Tout au bout de la rue-entrer à pied dans la cour  (parkować w zdłórz ulicy i wchodzić na pieszo do podwórka)

Réservation obligatoire  par téléphone : KOZŁOWSKI FABJAŃCZYK 0495 786205 soit    064 366133vers la Belgique :00 32 495786205 lub 00 32 64 366133)Rezerwacje stolików prośimy obowiązkowo kierować telefonicznie a potem pszelać 20 euros od osoby na konto « les Polonais du Centre » dopisać: « carnaval » -     ile osób-    nazwiska  et versement après réservation au compte :

O68 2489103 13  avec mention « voilà le carnaval » 6.2.10/ le nombre de personnes et leur nom

A transférer à vos connaissances ,si vous le voulez.  Dernière limite le jeudi 4/2/2010 à 21h.Il n’y a que 100 places.Téléphonez maintenant pour réserver en priorité car les places,vous le savez, partent très très vite.

REVEILLON 2010 ALEX 057

Voulez-vs lire les paroles des deux chansons ci-dessous.Ns allons apprendre à les chanter ; les expliquer, les traduire pour ceux qui ne parlent pas le polonais.Placez les dans une farde  A4 ;il y aura une autre chanson sur place aussi en plus.Pr la mélodie,voyez nos pages 248,249,    sur Internet

Notre livre de chansons polonaises ,śpiewnik n°1,avec 124 chansons est lui disponible au prix de 12€ ,à acheter sur place ou envoi par la poste, au choix.