04/02/2016

n° 629 TŁUSTY CZWARTEK en Pologne, auprès des Polonais dans le Monde et chez nous

 

Le jeudi gras est une vieille tradition polonaise de cuisson et de dégustation de beignets et de faworki , des bugnes : (les noeuds frits aussi dans l'huile) qui fait partie des pratiques populaires liées au temps de Pâques.

 

 

święta wielkanocne

 

 

 

Et les pączki, c'est aujourd'hui, le jeudi 4 février 2016, en Pologne.

https://www.youtube.com/watch?v=TzP2bJB8bu4


 cliquer sur l'écran sur "Visionner sur You Tube"

Mais aussi dans le monde entier auprès de la Communauté polonaise, là ,où elle a continué à pratiquer , sans pression, les traditions populaires pratiquées en Pologne. C'est ainsi aux Etats-Unis, en Australie, en Argentine aussi où les Polonais "anciens" sont bien organisés . Ruben Jaros , un parent de ma belle mère Honorata Jaros , mange ses pączki aujourd'hui comme tous les jeudis gras à Buenos Aires .

Encore une fois, chez nous dans le Centre, dans le Borinage et le pays de Charleroi, le jeudi gras c'était pas traditionnel ; c'était pas une fête ;les Polonais étaient là pour bosser; on était à l'école et le père au charbonnage et de retour de la mine, il n'y avait pas de pączki pour mon papa ni pour nous ce jour-là

 

P1.jpgP2.jpgP3.jpgP4.jpgP6.jpgP7.jpgP8.jpg

 

 

 

C'était donc loin d'être le cas chez nous, ce jeudi gras, à Londres non plus chez l'élite polonaise en exil et mais un peu dans le Nord de la France où il y a toujours eu des pâtisseries polonaises.

Ici, certains n'en mangeaient même plus des pączki, si non aux fêtes polonaises où nous les ramenons de Bruxelles toute l'année.

D'aucuns n'en n'ont plus mangés depuis bien longtemps ; depuis que leur maman ou leur grand -mère chez les émigrés d'avant guerre en ont frits pour eux.

Qui sait encore en préparer; qui tenterait aujourd'hui d'en frire, qui se souvient du découpage au verre à moutarde,

P11.jpg

 

 

 

du goût des pączki ou des chrusciki frits , dans le saindoux,  et qui n'ont rien à envier aux préparations des beignets,  variées , actuelles des pâtisseries (cukiernia)

 

Aujourd'hui, le contact régulier et suivi avec la Pologne , à deux minutes d'avion de chez nous, à un clic de télécommande dans notre living,  nous mêle directement à la vie courante de ce qui se vit en Pologne et nous apprenons, nous embrayons maintenant,  nous aussi au jeudi gras .

Et ce retour à la vie courante polonaise comme si on était en Pologne, c'est bien pour nous les Polonais nés ici , pour informer , remettre beaucoup de choses en place, pour parfois même, corriger des  positions qu'on nous a enfoncé malicieusement dans la tête, puisque que pendant toute notre enfance ,nous avons subi un isolement voulu, organisé, choisi pour nous, vis à vis de ce qui se passait tous les jours de la vie en Pologne, de la vie courante , de la culture, de la tradition populaire journalière en Pologne.

Nous avons mangé des beignets, des faworkis, dans notre enfance, bien souvent parfois, mais à tout moment dans l'année, quand maman s'y mettait. Alors oui, certains savaient que les faworkis, c'était à la période du carnaval.

Quant au jeudi gras en Pologne, pour beaucoup, la ruée du jeudi gras, les queues au pied des pâtisseries ,

ul krupnica.jpg

c'est pour nous ici en Belgique, une récente découverte et encore une fois tant mieux ;on en parle; on en mange; on redevient tous des Polonais ordinaires.

11:05 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.