23/08/2015

n 606 le scoutisme polonais dans l'immédiate après guerre est la base des vacances pour enfants polonais en Belgique

1.les Polonais ici , avant la guerre et pendant la guerre

Quant la 2e guerre mondiale éclate en Pologne, il y a des milliers de Polonais qui vivent en Belgique depuis bien longtemps et ils sont bien établis.La Pologne et la Belgique ont des relations diplomatiques ,des accords sur les travailleurs importés de Pologne et plus anciennement encore de Westphalie ( du Rhurgebied).

Il y a des écoles polonaises en Belgique (même des classes polonaises le jour à l'école belge)(c'est le cas à Tertre, Péronnes,Beringen) et il y a aussi des associations polonaises diverses, nombreuses et variées, dont les scouts polonais.

Avant la guerre, les scouts polonais organisent des camps scouts pendant les vacances d'été surtout.Chaque unité organise le sien pour ses scouts..

Pendant la guerre le scoutisme polonais, le scoutisme tout court sont interdits et passible d'emprisonnement sous l'autorité allemenande.C'est pour cette raison que Zbigniew BARDO a été condamné à AUSCHWITZ  d'où il est sorti vivant en 1945 en récupérant son petit sac scout avec son équipement de sport.

Pendant la guerre les mineurs polonais ,avec la nationalité polonaise ,qui travaillent à la mine en Belgique ne sont pas déportés au travail obligatoire en Allemagne et ils bénéficient ici en Belgique des conditions de vie des mineurs belges.

2.dès la Libération de la Belgique

Et juste après la Libération cela recommence vite.Chaque unité organise dès l'été 1945 des camps de scouts polonais en Belgique comme avant la guerre avec les adolescents polonais vivant en Belgique avec leurs parents nés avant guerre en Pologne ou en Belgique.

Numériser0061.jpg

Numériser0062.jpg

Numériser0022.jpg

photo de la collection ANGOWSKI Sophie

PLC BRYNDZA Cours-sur-Heure_1946_(image_6).jpg

les scouts de Chapelle lez Herlaimont dans la carrière de Cour sur Heure, le lieu de leur camp scout en 1947.Collection W.Bryndza

Les nouveaux immigrants polonais sont ramenés d'Allemagne .Ils feront des enfants qui iront en vacances polonaises en Belgique quand ils auront l'âge .

Le scoutisme polonais est l'organisation culturelle la plus complète qui encadre le Communauté Polonaise d'un endroit comme Péronnes Sainte Marguerite  ou à Chapelle lez Herlaimont,par exemple dans la région du Centre autour de La Louvière Ressaix. Les filles, les petites filles, les garçons, les grands garçons, les petits garçonnets, les adultes, la jeunesse participent à des activités particulières au scoutisme mais aussi à l'école de musique, au théâtre polonais, au folklore polonais dans un groupe de danses folkloriques et gèrent souvent une bibliothèque.Dans les corons beaucoup vivent la vie de l'unité scout.Celle-ci est structurée, organisée,gérée, administrée sur le modèle scout et chacun dans cette hiérarchie , dans cette organisation pyramidale, obéit à son chef supérieur jusqu'au chef de l'unité scout.Et celui-ci obéit au commandant des scouts polonais de Belgique et uniquement à lui.

C'est insupportable à la curie polonaise qui détient ,à côté de ce  scoutisme polonais trop indépendant, la tutelle directe sur "les Dames du Rosaire" par exemple,sur le catéchisme aux enfants polonais,  sur "la Fraterie du Chapelet Vivant" , dans ses paroisses polonaises reconnues par l'Etat Belge.

La curie polonaise en Mission en Belgique qui  possède une tutelle indirecte mais réelle sur les diverses associations d'adultes va dès 1947, lentement, méthodiquement, stratégiquement,tout doucettement  s'appliquer à  récupérer la tutelle sur l'enfance et la jeunesse polonaise au niveau de l'Ecole Polonaise Libre d'abord avec la "compréhension" des nouveaux parents et puis  quand les enfants deviendront un rien plus grand dans des KSMP. Cela va irrémédiablement provoquer la disparition lente mais certaine du scoutisme polonais dans notre cas par exemple à Péronnes Sainte Marguerite dès 1954 déjà

Numériser0001.jpg

( c'est ainsi que j'ai récupéré le chapeau scout de Henri Duda en 1956.Je monte le drapeau au feu de camp ,en face de moi André Bardo, le fils de Zbigniew BARDO sur la scène de la salle de Bois du Luc.Auteur ,créateur de cette unité d'un jour, metteur en scène: Zbigniew BARDO)

mais pas  dans le Limbourg où les Polonais sont moins dociles, moins soumis où ils  garderont jusqu'aujourd'hui une autonomie de gestion dans la plupart des diverses organisations culturellles polonaises. En 2005 ,les scouts polonais du Limbourg participaient encore activement en tenue scout polonaises aux cérémonies commémoratives du cimetière polonais de Lommel.

Des Polonais dévoués totalement au scoutisme ont bien essayé de transmettre l'esprit du scoutisme mais en vain.Ce fut le cas de Zbigniew Bardo dans la cellule polonaise de Bois du Luc-Trivières-Saint Vaast quand les parents des  premiers gamins nés après guerre ont créé l'école polonaise à la cure polonaise de Saint-Vaast déménagée assez vite à l'école libre de Saint Vaast puis à l'école libre des filles à Bois du Luc.

Ce fut le cas aussi de Zbigniew BARDO et de STEFANSKI originaire lui de Péronnnes parti ensuite à Liège quand ils ont organisé, en été, avec d'autres bien sûr, sous l'étiquette scoute,presque tout l'encadrement, à Bouillon par exemple ,déjà des premières vacances regroupant toute la Polonité, à Nieuport, à Comblain, les vacances pour les enfants de toute la Belgique et les vacances pour adultes chaque année en début août.

Le scoutisme polonais en Belgique est la base de l'organisation collective par la partie catholique de la Communauté Polonaise en Belgique des vacances pour ses enfants et sa jeunesse et donc de Comblain.

Ed POMORSKI, commandant des scouts polonais devient l' inspecteur des Ecoles Polonaises Libres en Belgique: PMSz qui contre vents et marrées et l' appétit insatiable de certains ,possède toujours Comblain.

Le scoutisme polonais rennaissant dans l'immédiate après guerre est l'origine de Comblain.C'est la raison pour laquelle une plaque commémorative ,avec l'image des scouts polonais de Péronnes à la cascade de Coo en 1937, rappelle ce fait historique au mur du hall d'accueil de Millennium Comblain la Tour.

 

 

 

 

 

22:50 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.