30/01/2015

n°585 COMBLAIN avant les Polonais...C'était quoi?( par JP Dziewiacien:p 36 de "la vraie histoire des Polonais de Belgique")

 

Les colonies de vacances à Comblain-la-Tour ont été – pour beaucoup d’enfants polonais – un véritable conte de fée.

 

Et comme pour tous les contes de fée, au début, il y a toujours … un château.

(texte et photos: collection JP Dziewiacien)

 

 

Le château Detlenne : photo 36 a

 

Dz__KSMP_036_a.JPG

 

 

L’imposante bâtisse a donc été construite au bord de l’Ourthe ; sans doute par la famille Detlenne.

C’est, en tout cas, comme ça qu’était nommé le château, si on en croit les photos de l’époque.

 

Il faut dire que le bâtiment ne devait pas passer inaperçu dans le paysage du petit village.

 

J’ignore tout des heureux propriétaires. Nul doute qu’ils devaient être riches.

Sur cette photo, on peut voir le « petit personnel » qui devait servir les seigneurs ou les notables qui vivaient là.

Ces enfants-là, semblent n’être Que des domestiques …

Ils ne devaient pas s’amuser souvent à courir dans le parc.

 

 

Le château : photo 36 b

 

Dz__KSMP_036_b.jpg

 

 

 

Le parc était déjà bien présent ; les murs autour, aussi.

 

Par contre, les arbres sont peu nombreux sur la photo.

Sans doute qu’ils étaient trop petits pour être aperçus par dessus les murs qui entouraient la propriété.

 

Le château : photo 36 c

 

 

Dz__KSMP_036_c.jpg

 

 

Vu de l’arrière, le bâtiment, bien qu’impressionnant, semble … incomplet.

 

Pour nous qui l’avons toujours connu avec le réfectoire et les chambres du premier étage - qui sont construites au-dessus du réfectoire – l’image surprend.

 

A la réflexion, on peut même s’étonner du peu de place disponible, surtout au rez-de-chaussée …

 

D’un côté, il y avait la cuisine, et son arrière cuisine. Juste contre la cuisine, l’énorme cage d’escalier avec le couloir. De l’autre côté du couloir, une salle qui a servi à différents usages : tantôt échoppe ou buvette, tantôt local pour lave-vaisselle ...

 

Un petit hall d’entrée donnait sur la porte d’entrée principale. De là, on pouvait passer dans la plus grande pièce. Celle-ci donnait accès sur le perron côté Ourthe. Une autre porte permettait d’accéder au bureau.

Et puis … c’est tout.

 

Ce qui fait finalement peu de pièces.

 

Par contre, le parc était sans doute plus grand. Un chemin aménagé passait presque contre le bâtiment. Il est situé à l’emplacement du futur réfectoire.

 

Le perron existait déjà. Mais sa structure était plus légère, en métal travaillé.

 

Les deux fenêtres du second étage sont toujours murées.

13:16 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.