24/12/2013

ZYCZENIA NOWOROCZNE

 W Dzień Bożego Narodzenia
oplatek 3.jpg
Wszystko jest, jak przed rokiem:
na szybach srebrne kwiaty
i ten sam obraz w ramach okien;
świat biały, jak opłatek...

Będzie wilia! - Uśmiechną się ludzie,
do świątecznej zasiądą wieczerzy -
błogosławiony grudzień!...
"W żłobie leży - któż pobieży..."

Pomyśl: na cudzej ziemi wśród obcych,
tacy jak ty młodzi chłopcy
i małe dziewczęta
zaśpiewają tę samą kolędę.

Pamiętaj: będą
ludzie smutni, opuszczeni,
niepotrzebni nikomu -
i nikt z nimi słowa nie zamieni,
nie zaprosi do swego domu...

Weź do ręki biały opłatek,
choćbyś nawet nie miał go z kim dzielić -
i życz szczęścia całemu światu;
niech się wszystkie serca rozweselą!...

Zdzisław Kunstman


C'était l'époque où nos parents nous emmenaient à la Messe de Minuit .

Après avoir regardé longtemps par la fenêtre à la recherche de la première étoile; après avoir allumé les bougies du sapin;après avoir partagé le "oplatek";après avoir partagé le repas traditionnel de la veillée de Noël; on endossait nos vêtements les plus chauds pour courir à l'église. On était petits, on avait froid et sommeil.

Dans nos corons , on ne comprenaient pas de trop cette ferveur religieuse.

Nos voisins ne comprenaient pas de trop ces chants que l'on écoutait , que l'on chantait depuis quelques jours .On ne comprenait pas de trop les visites du curé,des curés polonais.Ils apportaient le "oplatek" et le nouveau calendrier avec les images saintes.Ils revenaient encore en janvier "aux Rois".

C'étaient le temps où ils s'occupaient de nous . Dans ces années 50, ils étaient simples, dévoués, serviables .

C'étaient bien les seuls à visiter les familles polonaises dans l'immédiate après-guerre. Les seuls à s'inquiéter, les seuls à essayer de régler les problèmes d'une vie dans un pays qui n'était pas le nôtre.Ils étaient avec Radio Lille la bouée à laquelle nos parents s'accrochaient .Petit à petit, les familles ont rejoint ou créé les associations polonaises, les écoles polonaises ce qui a  donné du souffle à une communauté de plus en plus regroupée.

Personne, personne ,de nos communes de gauche, ne s'est jamais inquiété alors de nos familles , de nos besoins.

La Noël était un moment de chaleur familiale des plus intimes, des plus intenses . Nous étions chez nous, dans notre maison bien chauffée. On avait peu pendant l'année mais à la Noël, tout brillait ,tout le monde s'aimait.

On s'est bien débrouillé, pas vrai?

Nous gardons cela en mémoire et c'est pour cela aussi que nous pratiquons encore avec ferveur la tradition de Noël polonais apprise ici, hors de Pologne pourtant.

Les photos de Noël que nos parents ont faites avec les premiers appareils achetés à crédit ; nous les publions avec beaucoup d'émotion car elles nous rappellent le sapin dans notre maison,notre vie ici, notre vie de Polonais.

Nos voeux , sincères,s'adressent aux Polonais issus des anciennes émigrations organisées ; aussi aux familles polonaises nouvelles de Bruxelles, d'Anvers qui nous découvrent peu à peu et qui essaient de comprendre qui nous sommes.

 

 

 

 

 http://www.youtube.com/results?search_query=OPLATEK&s...

 

 

 

 de la lecture:

http://www.beskid.com/

 

KOLENDY

http://www.youtube.com/results?search_query=kolendy&s...

 

nos voeux les dernières années dans nos archives

http://lespolonaisducentre.skynetblogs.be/archive/2012/12...

http://lespolonaisducentre.skynetblogs.be/archive/2011/12...

http://lespolonaisducentre.skynetblogs.be/archive/2010/12...

20:46 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/12/2013

p 543 SPOTKANIE WIGILIJNE W KONSULACIE w BRUKSELI

Pt 13/12/2013

Zdjecia "Polonia Centre La Louvière"

DSC03565.JPG

DSC03571.JPG

DSC03557.JPG

1005034_642473989138531_18095268_n.jpg

DSC03558.JPG

DSC03568.JPG

DSC03569.JPG

DSC03572.JPG

Zdjecia Yvette POPLAWSKA

 

1472053_642474489138481_1131464129_n - Copie.jpg

1474539_642474919138438_1345418647_n.jpg

1472805_642475635805033_859067961_n.jpg

1473063_642473912471872_769743031_n.jpg

1524647_642474305805166_1687710616_n.jpg

1457480_642475092471754_1785006362_n.jpg

1468811_642475492471714_186648751_n.jpg

1525250_642474802471783_634707609_n.jpg

1470301_642473885805208_1564046055_n.jpg

1488238_642473945805202_1008719685_n.jpg

1468581_642475219138408_2140211282_n.jpg

1521701_642474112471852_1343126402_n.jpg

 video Radio ROZA Bruksela:Leslaw PIETRASZ

http://www.youtube.com/watch?v=c-aW0ZGdBB8

13:25 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2013

str 543 Halina BROWARNY wystawia w CINEY

Halina BROWARNY est née en Belgique, à Ressaix dans la région du Centre. Après avoir longtemps habité Péronnes,puis Maurage et Bracquegnies,  cette Polonaise du Centre, vit  et travaille aujourd'hui, en Italie. Elle est artiste peintre. Elle a exposé à Paris, Rome, Cannes, Barcelone, New York, Luxembourg et en Suisse.

IMG_3237.JPG

les peintures amenées d'Italie pour Ciney

 

IMG_3257.JPG

le vernissage à la maison de la culture de Ciney

IMG_3261.JPG

Dégustation de la Ciney, bière locale très connue avec Halina BROWARNY (peintre), Francis MONSEUR de Ciney (peintre), KOZLOWSKI Alexandre et FABJANCZYK Régine (sculpteur), amie d'enfance de Halina BROWARNY.

Halina BROWARNY et Paolo CIRASA font partie de l'Union des Polonais du Centre depuis le début.Ils reviennent d'Italie plus d'une fois l'an pour participer aux fêtes polonaises .Ils  se sont plusieurs fois déplacés avec les Polonais du Centre, en Pologne et chez les Polonais du Nord Pas de Calais en France.

 

www.alinebrowarny.it

Avec son mari Paolo CIRASA (Masterplast Italie), ils sont très souvent de retour pour participer aux fêtes polonaises.

Cette fois,Halina BROWARNY est présente à Ciney, invitée à exposer ses peintures par l'association des peintres du Condroz du 7 au 22 décembre 2013 au Centre Culturel de Ciney Place Baudouin

20:50 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2013

p 542 u Staska w Chapelle-lez-Herlaimont Polski wieczorek

Zurek, bigos,paczki,piwo,wodka,polskie spiewy, poleczki i oberki do niedzieli rana.

Stasiek MALEC zaprosil nasz komitet na polski wieczorek w "le Postillon" polska kafejka na placu przy gminie w Chapelle lez Herlaimont."le Postillon" jest nasz lokal.Nasze zebrania co miesiadz sa tak samo przyjemne.

DSC03452.JPG

DSC03455.JPG

DSC03458.JPG

DSC03459.JPG

DSC03466.JPG

DSC03465.JPG

DSC03474.JPG

DSC03481.JPG

DSC03475.JPG

DSC03491.JPG

 

 

22:57 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2013

SPOTKANIE POLONIJNE W LIEGE

Drodzy Przyjaciele, Znajomi i Znajomi Znajomych,

Chcielibysmy zaprosic Was do wspolpracy przy nowym projekcie, ktoremu przyswieca idea zjednoczenia wszystkich czlonkow Polonii w Liège i okolicach przy wspolnych cyklicznych spotkaniach o profilu kulturalno-towarzyskim.

Pomysl nie jest nowy, gdyz chec stworzenia platformy wymiany pogladow i doswiadczen na gruncie polonijnym istnial niemal od zawsze. Teraz jednak pojawila sie mozliwosc nieodplatnych spotkan w "La MiLune" (www.lamilune.be), Outremeuse-Bressoux, Liege.

Proponujemy Panstwu termin pierwszego takiego spotkania, nazwijmy go « organizacyjnego », ktore poswiecone bedzie omowieniu wszystkich pomyslow i realizacji naszych cyklicznych spotkan polonijnych: 14/01/2014 o godz. 19:00

Czekamy z niecierpliwoscia na szybki odzew z Waszej strony i zachecamy juz teraz do dzielenia sie wszelkimi przemysleniami i pomyslami.

Kontakt :

Anna Swistacka, tel. 0473 33 00 03 (anna.swistacka@teledisnet.com) Marian Ratajczyk : tel 0498 06 71 13 (maratajcz@gmail.com) Agnieszka : kadziolka.aga@gmail.com

 
 
 
 
 
 
 

14:26 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/12/2013

V edycja Konkursu „Być Polakiem"

 
 
 
 
 
 
 
V edycja Konkursu „Być Polakiem”



12 października 2013 roku w gmachu Ambasady RP w Londynie zainaugurowano uroczyście V edycję Konkursu „Być Polakiem”.

 

Witold Sobków – Ambasador Rzeczypospolitej Polskiej w Zjednoczonym Królestwie Wielkiej Brytanii i Irlandii Północnej, wręczył dyplomy młodym laureatom IV edycji Konkursu, a Joanna Fabisiak –Prezes Fundacji „Świat na Tak” – podsumowała IV edycję, na którą wpłynęło 367 prac z 27 krajów świata.

 

 

 

 

Tematem przewodnim nadchodzącej V edycji konkursu będą obchody 70. Rocznicy Powstania Warszawskiego, którego „martyrologia zapisała się olbrzymimi ranami w historii Polski. Swój szczególny udział mieli w nim najmłodsi, kilkunastoletni mieszkańcy Warszawy, którzy byli wtedy w wieku uczestników Konkursu „Być Polakiem”. Dlatego warto, aby właśnie młodzi Polacy za granicą pamiętali o swoich rówieśnikach z 1944 roku, a w przyszłości przekazywali tę wiedzę następnym pokoleniom” (Joanna Fabisiak). Patronat nad V edycją Konkursu „Być Polakiem” w ramach Patronatu Narodowego objął Prezydent RP Bronisław Komorowski.

 

Zostały podane oficjalnie tematy kolejnej V edycji, która odbędzie się w 2014 roku.

  • Ballada o okaleczonym mieście – Powstanie Warszawskie 1944 (np. wspomnienia rodzinne, rozmowa z Małym Powstańcem, czas trudnych wyborów).
  • Polskie drogi do wolności (wojenne losy Polaków - Narvik, Tobruk, Monte Casino; ku wolnej Polsce – działania niepodległościowe Polaków poza granicami kraju; relacje świadków).
  • Polska moich marzeń.

 

 

Współorganizatorami Konkursu „Być Polakiem” są:

  • Ministerstwo Spraw Zagranicznych RP
  • Stowarzyszenie „Wspólnota Polska”
  • Europejska Unia Wspólnot Polonijnych
  • Ośrodek Rozwoju Polskiej Edukacji za Granicą
  • Zjednoczenie Polek na Emigracji
  • Fundacja „ Świat na Tak”.

 

 

Wszelkie informacje, regulamin konkursu oraz formularz zgłoszeniowy można uzyskać na stronie:

http://swiatnatak.pl/byc-polakiem.html

21:47 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2013

p 541 SAINTE BARBE dans la région du Centre, à Trivières en 1958

 Barbórka

La Sainte Barbe à Trivières en 1958

La veille au soir

Les femmes de mineurs et leurs enfants sont entrés exceptionnellement dans les bâtiments du charbonnage  jusqu'à la grande salle où se changent les mineurs avant la descente au fond car on y a dressé dans le coin, comme chaque année, un autel à la gloire de sainte Barbe.Il y a aussi un autel au fond. Je ne suis  pas descendu au Quesnoy,descendu au fond.J'ai juste passé une journée à Winterslag en 1965, un charbonnage de luxe .

On est dans une ruche bourdonnante.Nous les enfants,on regarde les bougies de l'autel, les lumières, la statue que nous montre notre maman sans trop rien comprendre :

c'est décembre; il fait froid. Depuis l'entrée principale , ou règne l'un des deux " champettes du charbonnage " celui de Trivières plus gentil,  plus humain, Partage, ou le plus hargneux,celui de Bois du Luc,Bouboule, pour en imposer aux femmes,  jusqu'à cette grande salle, aucune porte n'est fermée. Il vente et le carrelage est constamment humide, mouillé. Il y a dans le charbonnage, dans la grande salle, un écho , une résonnance comme dans une cathédrale et un bruit de fond sourd en permanence.

Le charbonnage,nous, enfants on ne voit pas ce que c'est. Aujourd'hui, on est bien triste de comprendre par où sont passés nos papas.

Remontés un rien plus tôt, les mineurs arrivent, rejoignent leur famille et on rentre dans la nuit ,à pied.Certains sont réellement émêchés car ils ont bu au fond;...  ce qui est en principe interdit.

On redescend en famille,dans le noir, les sentiers mal éclairés qui partent du Quesnoy vers le bas de Trivières.

 

Le jour de la Sainte Barbe

 

C'est un jour de congé dans les écoles.C'est un jour de congé à la mine aussi.

Vers 9h, les habitants se rassemblent sur la place du village près de l'église de Trivières

Les paroissiens, les musiciens de la Fanfare "la Jeune Union", les musiciens de la fanfare "le Progrès", les mineurs en bleu de travail,les curieux.

Une partie entrera dans l'église pour la messe de sainte Barbe pendant laquelle la fanfare catholique" la Jeune Union" jouera pour son concert de sainte Barbe. La fanfare  a déjà donné un concert dans l'église, le dimanche d'avant pour la fête de la saint Cécile. La fanfare socialiste "le Progrès" n'entre pas à l'église.Son chef d'orchestre est le futur mayeur DAMIEN.

Nous, les Polonais, les petits Polonais, admis sans grimace de dédain, un jour de ,au sein de la vie villageoise, on ne comprend rien à ces subtilités politiques locales et il faudra des années pour enfin comprendre notre ClocheMerle : qui est quoi et surtout pourquoi. Personne ne dit ou n'explique qui il est vraiment et ce qu'il faut être.

 Les Polonais adultes ne comprennent pas plus. Ils ne sont ni plus catholiques, ni encore socialistes et d'ailleurs, ils n'ont juste le droit politique de ne pas moufter. Ils ne vôteront pas le début des années 70,après seulement la fermeture des charbonnages quand on leur permettra d'être Belge. Jusqu'au milieu des années 60,... même pas le droit de trop s'agiter au sein d'un syndicat.La Police des Etrangers veille....

On est simplement là en famille sur la place de Trivières. C'est sainte Barbe et c'est le seul jour où les mineurs sont honorés , ... un peu et les Polonais,...un peu.On est concerné, on le sent.C'est notre tour, c'est le jour de nos papas.

 

Dès la fin de la messe, le cortège se forme avec la statue de sainte Barbe et la fanfare catholique juste derrière avec en tête, le président d'honneur, l'ingénieur SIMONIS. avec la grosse bourgeoisie catholique.

La particularité à Trivières, c'est que le groupe des mineurs est essentiellement formé de mineurs polonais et de leurs amis Italiens. Je ne le comprenais pas alors. Mineurs,c'était tout le monde; nos parents ,les voisins,tout le village.

Peu de Belges en mineurs pour la statue de sainte Barbe; l'amitié belgo-polonaise c'est dans la mine,beaucoup moins en dehors,  dans la vie.

 

 

Numériser0001.jpg

Cette photo (collection Nadine Netschta) a été prise en face du cinéma de Omer  près du café "le Marichau" aujourd'hui, rue Oscar Quertinmont, devant un terrain vague sur lequel d'un côté et de l'autre de la Haine, on construira la nouvelle cité à la fin des années 50, dans laquelle habiteront alors, très très très peu de mineurs.C'est déjà le Foyer Louviérois.

En tête du cortège, Henri PIECHOWSKI qui n'a pas 10 ans (il était toujours là avec sa soeur à notre  fête polonaise du 11 novembre cette année 2013).

Sainte Barbe est portée, à l'avant par Edmond DUDA et Stasiek URBANCZYK le papa de Nadine Netschta (institutrice à la Louvière) est un grand-père de Roman FABJANCZYK de SPOTKANIE. A l'arrière, Zdsislaw WOLNY. Son frère Henri Duda, joue maintenant de l'alto dans les deux fanfares.

Il a fait partie des porteurs de sainte Barbe quelques années plus tôt. Voici dans la même rue de Trivières, la délégation des mineurs en 1954 (photo collection Golebiowski Helena).Henri DUDA, déjà porion est le 4e de gauche à droite et Edmond DUDA, son frère, le 6e . Le 2e et le 7e sont aussi des Polonais.

PLC ARCHIVES DUDA Ste Barbe 1954 - Copie.jpg

 Sur la première photo, derrière la statue, derrière Wolny apparaît la tête de son beau frère STULIK Stasiek et à sa droite , la silhouette mince du très gentil Mario BOCCALON et la marche fière de Wladek PIECHOWSKI.Le dernier mineur à droite est Italien, puis les musiciens de "la Jeune Union"

 "le Progrès" est à la fin du cortège.Les deux fanfares de Trivières jouent tour à tour un morceau chacune. "des pas redoublés" en fait des marches.Il y a eu une concertation entre les deux chefs: Joseph Van Wayenberghe, et Damien

Quelques musiciens courent d'une fanfare à l'autre car ils jouent chez les deux."le Progrès" jouant à l'ancien diapason,les musiciens,les bugles par exemples changent simplement un embout de leur instrument, plaçant l'autre en poche pour après.

 

Après le cortège,c'est la sortie des deux fanfares qui déambulent à leur gré d'un café à l'autre, jouant dans les rues et dans les cafés.Je n'arrive pas à boire à chaque fois et j'empoche des chocolats ou des saucisses sèches très fumées que je ramène chaque année à la maison. Il y a d'autres gamins dans les deux fanfares, heureusement,et on ne s'ennuie pas de trop.J'ai ainsi joué de la musique au village jusqu'à 15 ans et j'ai beaucoup regardé la vie des gens.

 

KOZLOWSKI ALEXANDRE

né au Quesnoy, instituteur à Trivières en 1970-1971

.

 

Nos autres articles sur la sainte Barbe:

http://lespolonaisducentre.skynetblogs.be/archive/2012/12...

http://lespolonaisducentre.skynetblogs.be/archive/2012/12...

http://lespolonaisducentre.skynetblogs.be/archive/2011/12...

http://lespolonaisducentre.skynetblogs.be/archive/2010/12...

et puis encore ceci:

http://www.youtube.com/watch?v=EFFAX3vw7p8

http://www.youtube.com/watch?v=ccmNxAjiFM8

http://www.youtube.com/watch?v=fkfR2BZkuZc

http://www.youtube.com/watch?v=aIwIBPxQWlo

http://www.youtube.com/watch?v=Ycb9TVodBZk

http://www.youtube.com/watch?v=r_P9F0TprLM

 et encore

 de Roberto Aladro  de SPOTKANIE
 
Salut Regine chez moi dans les asturies nous sommes aussi un peuple de mineurs et on a un chant très connu en gloire aux mineurs mais aussi a sainte Barbe voici le lien si tu veux écouter
 
 
et enfin regardez une fois par an ,ce bijou sur notre vie:
 
déjà s'envole la fleur maigre
 

 

20:30 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |