13/03/2013

p 499 les Polonais de Belgique Histoire des KSMP (page 20 par J.P.Dziewiacien )

 

Dz__KSMP_020.jpg

 

Photo Dz_KSMP_020

 

 

 

Le contexte :

 

 

 

Eveline Ogonowski en costume Kaszub – au KSMP de Mons.

 

En arrière plan, Freddy Motala.

 

 

 

L’essentiel :

 

 

 

Depuis l’avènement de la nouvelle génération, nous souhaitions ajouter à notre spectacle d’autres danses.

 

Qui dit d’autres danses, qui aussi d’autres costumes.

 

 

 

L’idée faisait son petit bonhomme de chemin. Et puis, un jour les choses se sont précipitées.

 

C’est ainsi que le dimanche 15/09/1974, s’est tenue – au Cercle Saint-Louis à Tertre – une réunion décisive.

 

 

 

Le comité du KSMP de Mons, que j’avais l’honneur de présider, était au complet. Autour de nous, s’étaient rassemblés les 2 frères Lagocki ( Edmont et Henri ), ainsi que les plus actifs des anciens : Zdzislaw Blaszka, Raymond Mielcarek et Christian Wala. L’ordre du jour tenait en 3 mots : achat de nouveaux costumes.

 

 

 

Même si le sujet faisait l’unanimité, les stratégies pour y arriver divisaient.

 

Finalement, nous avons décidé de créer un comité « parallèle » chargé exclusivement de cette matière.

 

La réunion était sur le point de finir, quand Raymond Mielcarek, pour conclure, a eu ce trait de génie :

 

« Et si nous donnions à ce projet un nom ? Je propose : Opération costumes ».

 

C’était la meilleure façon de terminer la séance ; nous nous sommes quittés plein de rêves en tête.

 

 

 

Restait à trouver l’argent. J’ai donc expliqué à tous les jeunes que l’heure était venue de se relever les manches. Toutes les idées étaient les bienvenues et toutes les initiatives intéressantes.

 

Nous nous sommes lancés dans la bataille. Il fallait réunir plusieurs centaines de milliers de francs.

 

 

 

En plus des porte-clés, fabriqués en interne, et des autocollants, nous avons commencé à organiser une série de soirées … d’un autre genre. Jusqu’ici, la « soirée type polonais » consistait en un bal avec orchestre. Mais il nous fallait toucher d’autres publics. J’ai donc proposé d’innover en programmant des « surboums ».

 

 

 

Ce mot, à la mode, avait l’art d’effrayer les adultes qui nous entouraient et … d’exciter les jeunes.

 

La première surboum fut organisée à Hensies, dans la salle paroissiale. Le brave curé du coin a bien essayé de me dissuader … tant le concept lui donnait la chair de poule. Je me rappelle encore de notre engueulade.

 

Heureusement, le K de KSMP lui inspirait une certaine garantie ; il a fini par me faire confiance.

 

La soirée fut mémorable … et le bénéfice inespéré.

 

 

 

Bientôt d’autres surboums virent le jour - ou plutôt le soir - à Hensies et ailleurs. Nous avons même renoué avec d’anciennes coutumes qui avaient disparues comme l’organisation, pour notre compte, du bal de la Saint Sylvestre de Bernissart. Fort de notre expérience, nous avons multiplié ce genre de manifestation à Tertre et à Hautrage-état. L’argent a fini par être rassemblé et notre part du travail accomplie.

 

 

 

De son côté, le comité d’Opération costumes, n’est pas resté inactif. Au contraire. Ses membres ont multiplié les contacts en Pologne. Ils ont remué, ciel et terre, pour nous. J’imagine que ce travail n’a pas été facile et je salue l’efficacité de nos amis. Grâce à leur acharnement, nous avons vu un jour arriver de merveilleux costumes de Łowicz et de Kaszub.

 

 

 

Restait plus qu’à apprendre 2 nouvelles danses.

 

21:31 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.