25/01/2013

p485 Historia Polakow w Belgii:Hautrage-Etat, polska msza swieta ( p16 de l'histoire des Polonais de Belgique par J.P.DZIEWIACIEN )

Dimanche,c'est la messe polonaise à Hautrage Etat

Dz__KSMP_016.jpg

 

Photo Dz_KSMP_016

 

 

 

Le contexte :

 

 

 

Un rassemblement polonais à l’église d’Hautrage-Etat.

 

 

 

Les participants :

 

 

 

On peut reconnaître Mr Franek Front et Mr Jean Dziewiacien, porte-drapeaux pour les associations Sainte-Barbe d’Hensies et d’Harchies-Bernissart.

 

 

 

L’essentiel :

 

 

 

 Quand j’étais petit garçon, j’ai demandé un jour à mon père : « Dis papa, pourquoi les bâtons des drapeaux ont-ils des pointes ? Et pourquoi, avec tes amis, dressez-vous souvent ces pointes vers le ciel ? ».

 

 

 

Il m’a répondu, en souriant : « C’est parce que nous en avons fait des lances. Et si nous dressons aujourd’hui nos lances vers le ciel, c’est pour lui dire qu’il avait laissé faire beaucoup de mal envers les polonais, et que nous,  maintenant, on ne se laisserait plus faire ».

 

 

 

Moi, j’étais content de vivre à l’abri, en dessous des drapeaux …

 

Et fier que c’était Mon papa qui menaçait le ciel.

 

 

 

L’anecdotique :

 

 

 

Plus tard, ce qui m’a le plus impressionné dans la communauté polonaise, c’est sa faculté de s’organiser.

 

Dans presque chaque village où étaient regroupés des polonais, il y avait au moins une organisation pour les rassembler et les représenter.

 

 

 

Les plus nombreux me semblaient être les groupements de mineurs. Mais il y avait les « dames du Rosaire », les KSMP, les mouvements de scouts, la « Macierz Skolna », les comités régionaux, les instances nationales, et encore beaucoup d’autres … J’avoue qu’il était difficile d’avoir une idée d’ensemble.

 

 

 

Ce qui est certain, c’est que ça foisonnait de partout. Si la demande était forte, l’offre était inépuisable.

 

Pour peu qu’on prenne la peine de se déplacer un peu, pratiquement chaque week-end, on pouvait trouver un bal ou une soirée dansante organisés par un comité ou l’autre.

 

 

 

J’avais l’impression que tous les polonais étaient mobilisés et engagé dans au moins un groupement.

 

Personnellement, à un moment donné, je faisais partie de plusieurs associations … sans le faire exprès.

 

Un jour de 1977, avec Thérèse Ogonowski, nous avons même été « incorporés » dans un comité à Bruxelles, sans connaître ni le nom ni l’objectif du groupe …

 

 

 

Rien d’étonnant qu’à chaque manifestation, on voyait s’élever vers le ciel une multitude de drapeaux.

 

 

 

J’ai compris en grandissant que ces drapeaux-là ne menaçaient personne, qu’ils avaient de la valeur certes, mais qu’à mes yeux, ils étaient moins importants que les hommes qui les portaient.

 

___________________________________________________________________________________________

 

Bonjour Alexandre et Jean-Pierre !

Sur cette photo de 1954 à la sortie de l'Eglise d' Hautrage-Etat 5 sztandary sont présents
-Tow St Barbary Tertre
-Tow St Barbary Hautrage
-Matki Rozancowej Tertre
-Matki Rozancowej Hautrage
- Zwiazek Polakow Elouges
 
Où sont-ils ? Je fais des recherches
 
Bon W-E à vous et amitiés
 
Raymond Mielcarek
 

 

 

Les drapeaux , les étendards, les bannières font partie du patrimoine polonais en Belgique.

Les Polonais de Belgique en ont produit beaucoup.Il en existe donc beaucoup.

Certains d’entre eux ne sont plus montrés et reposent toujours chez des particuliers alors que d’autres sont fièrement portés lors de manifestations polonaises en Belgique.

Nous procédons à un inventaire de ce qui existe encore sans vouloir en dessaisir ceux qui les gardent jalousement ou qui les négligent par désintérêt. Simplement savoir chez qui il y a quelque chose ;  quelle association cela représentait ; ce qu’il y a dessus.

En Belgique, tout ce patrimoine résultant de la présence polonaise n’a jamais été recensé, jamais archivé, n’a jamais provoqué le moindre intérêt auprès des autorités polonaises administratives  et religieuses polonaises en Belgique. A la fermeture des charbonnages, on a laissé tout le tissus associatif polonais se dissoudre et délaissé , voire abandonné la Communauté des anciens émigrés.

Des universités de Pologne,des associations en  Pologne,en Belgique,le Musée de la Vie Wallone à Liège par exemple, nous font comprendre la valeur historique de ces témoignages de notre vie polonaise ici et demandent qu'on les mettent en évidence.Nous le comprenons bien, depuis quelques temps déjà et nous avons à quelques uns commencé ce travail de mémoire.

Que chaque Polonais de Belgique, descendant de Polonais,ami des Polonais, en prenne bien conscience sans qu'on le lui dise et nous aide à identifier ce qui n'a pas été détruit ou nous parle de ce qui a disparu et qu'il a connu.

Kozlowski Alexandre

Témoignages à envoyer pour le moment à:

lespolonaisducentre@hotmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21:07 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.