13/11/2012

459 la petite histoire des KSMP (page 5 )par Jean Pierre DZIEWIACIEN

 

 

Dz__KSMP_005.jpg

 

Photo Dz_KSMP_005

 

 

 

Le contexte :

 

 

 

Cette photo de 1978 représente le KSMP « Orleta » de Ressaix.

 

Elle a été prise lors d’une représentation sous chapiteau à Ressaix.

 

Au premier plan, accroupi, à la quatrième place à partir de la gauche, c’est bien votre serviteur.

 

En effet, le premier janvier 1978, j’ai décidé de quitter le KSMP de Mons – après 10 ans de service dont  4 ans et demi de présidence – pour rejoindre l’amour de ma vie : Eveline Ogonowski, présidente du groupe de Ressaix.

 

 

 

Les participants :

 

 

 

- accroupis au premier plan et de gauche à droite :

 

Freddy ( ??? ) – Jean-Michel Deputat – André Walaszczyk – Jean-Pierre Dziewiacien – Daniel Kowal

 

 

 

- debout et de gauche à droite :

 

Malvina Rusowicz – Vital czuk – Michel Spiewak – Danielle Czajkowski – Danielle Perzyna – Thérèse Spiewak – Mariline Desmet – Eveline Ogonowski – Simone Wattiez

 

 

 

- les musiciens :

 

Oleg ( Alexandre JELEN ) accordéoniste – ( ??? ) Violoncelliste

"Le violoncelliste est Marcin JANECZKO." Ryszard Druszcz

 

et derrière … en retard … comme toujours … Dominique Ogonowski.

 

 

 

L’essentiel :

 

 

 

Eveline et moi, nous sommes de « purs produits » de l’émigration polonaise de Belgique.

 

Nos parents étaient, depuis toujours, des participants actifs au sein des organisations locales et ne manquaient jamais d’offrir leurs services à Comblain-la-Tour ou ailleurs quand le besoin se faisait sentir.

 

Nous avons donc baigné, dés l’enfance, dans cette culture et dans ces traditions.

 

Elèves à l’école polonaise, en vacances à Comblain à partir de l’âge de 6 ans, il était normal que nous nous rencontrions ; même si Eveline habitait Ressaix, dans le Centre, et moi Harchies, dans le Borinage.

 

 

 

C’est donc à Comblain-l’Amour, qu’Eveline et moi, nous nous sommes rencontrés pour la première fois ; c’était en 1970. Tout naturellement, je suis tombé amoureux d’elle, à 14 ans ; normal : elle était la plus jolie.

 

Même si notre histoire d’amour a connu quelques rebondissements durant l’adolescence, je n’ai jamais douté que nous étions faits pour vivre ensemble. Aussi, début 1978, j’ai rejoint le KSMP de Ressaix et depuis, nous ne nous sommes jamais quittés. C’est la femme de ma vie.

 

 

 

Ma participation au groupe de Ressaix s’est poursuivie du 01/01/1978 au 10/10/1981. Eveline, qui a toujours été une membre très active, et même présidente pendant 3 ans, a quitté l’organisation fin 81 ( 2 mois plus tard ).

 

 

 

Durant cette période de 3 ans, je me suis efforcé d’être utile. Comme les deux frères Perzyna étaient un peu moins disponibles ( ils construisaient leurs maisons ), j’ai essayé modestement de les remplacer ; j’ai donc servi un temps de chorégraphe, heureusement avec l’aide d’Eveline.

 

 

 

C’est en 1980 que le Père Kurzawa nous a mariés, en l’Eglise polonaise de Ressaix ; j’ai eu la chance d’épouser Eveline dans l’église que j’avais aidé à bâtir. J’avoue que les « expéditions » que j’organisais à l’époque pour « aider à construire l’église » n’étaient souvent que des prétextes pour me rapprocher d’Eveline.

 

 

 

Dés le début de 1982, nous nous sommes rendu compte que l’ambiance du KSMP nous manquait terriblement. L’envie de danser était plus forte que tout. C’est comme ça que nous sommes revenus vers la région de Mons et rejoint le KSMP local. Pendant un an, nous avons retrouvé ce plaisir indicible d’être sur scène avec des amis.

 

Mais fin 1982, nos obligations professionnelles nous ont obligé à quitter définitivement l’ambiance joyeuse des KSMP. Et voilà trente ans que nous sommes … « en manque ».

 

 

 

01:30 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Le violoncelliste est Marcin Janeczko.

Ryszard Druszcz

Écrit par : Druszcz | 13/11/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.