21/11/2011

p 394 POLSKIE KOMPANIE WARTOWNICE - les Polonais oubliés de Chièvres ( par Didier Blaszka)

 

 POLSKIE KOMPANIE WARTOWNICE  w US ARMY i ich

ZAPOMNIANE POLACY W BELGII

 

Les tombes des Polonais dans les compagnies de garde de l’armée américaine au cimetière de Chièvres près de Mons

 

Pendant la guerre ,Chièvres est une base militaire allemande.

 

A la libération en 44 et puis de 1945 à 1947 , la base est devenue camp de prisonniers  géré  par les Américains.

 

 En Allemagne occupée (en Belgique aussi lors des campagnes de libération en 44 et aussi après ), l’armée US  recrute ,notamment des Polonais, qu’elle intègre ,en autre, dans des « compagnies de garde ».

 

http://pl.wikipedia.org/wiki/Polskie_Kompanie_Wartownicze

 

http://www.ipn.gov.pl/portal/pl/705/9104/Kompanie_wartownicze_19461967.html

 

http://szukaj.onet.pl/wyniki.html?qt=kompanie%20wartownice

 http://be.bing.com/search?q=kompanie+wartownicze&mkt=...

 

 

 

En Allemagne, l’armée US recrute parmi les Polonais valides, libérés des camps de travail obligatoire, et aussi les libérés des camps de concentration .

 

Ces Polonais libérés vivent regroupés dans les camps de l’UNRRA

 

 

Ils ont choisi de ne pas se laisser rapatrier dans un pays incertain.Mon père en était .Mais à un moment, il quitte cet engagement et décide de suivre le recrutement des charbonnages belges.Il sera transporté en Belgique et deviendra mineur.

 

C'est ainsi le choix de nombreux Polonais de l’émigration d’après-guerre comme  

 WOJNAROWSKI de Bois du Luc ,photographié en uniforme polonais de l’armée américaine, en Allemagne,  mais après la guerre et pas pendant.

 

Numériser0006.jpg

Numériser0001.jpg

Numériser0005.jpg

collection Wojnarowski Thérèse

 

Certaines « Compagnies de garde » ont bougé d’Allemagne vers la Belgique ,une à Chièvres, pour garder des prisonniers allemands, hongrois.

 

Scan10080 (2).JPG

 

 

Scan10081 (2).JPG

 

 

Scan10082 (2).JPG

 

 

Scan10124 (2).JPG

 

 

Scan10125 (2).JPG

 

 

Scan10127 (2).JPG

 

 

Scan10213.JPG

 

 

Scan10221 (2).JPG

 

 

Quatre de ces volontaires se sont tués lors de ce service:

 

1. Andrzej Sarnowski 13-09-1922  -  16-02-1946.

 

2. Tadeusz Ambrozy  14-07-1919  -  16-02-1946.

 

Tués dans un accident de la route lors d'une poursuite.

 

3. Janusz Urbaniak  13.09.1922   -   16.01.1946.

 

Tué par l'explosion d'un obus lors de son démontage.

 

4. Tomasz Sliwa    29.11.1900  -  1946.

 

Mort des suites de ses 5 blessures de guerre.

 

Un 5ème repose dans ce cimetière mais lui est décédé en 1998 : Jozef Urbaczka.Il habitait la commune de Chièvres et s'occupait des tombes de ses compagnons d'armes. Le consul de Pologne Jan Cibulla avait fait sa connaissance de son vivant et puis les circonstances ont fait qu'ils se sont perdus de vue et entre temps les croix se dégradent avec les années.

 

 

 

Fin des années 60, à Florennes, il y avait toujours des Polonais , engagés tout jeunes,vers 23 ans à l’époque , maintenant en fin de carrière dans les « Compagnies de garde ».Ils  gardaient les bombes atomiques américaines sur le site près de Dinant-Philippeville.

 

Epilogue :

 

C'est après la cérémonie du cimetière de Charleroi à la fin de septembre 2011 que le consul alors qu'il était dans la région, me raconte l'histoire, mais je connaissais déjà des  bribes par les dires de mon père.

 

Lors d'une conversation , Alfred Materna, originaire de Saint Ghislain, se proposait de reconditionner ces croix à ses frais. Merci à toi Alfred pour ce geste qui permettra de ne plus jamais oublier nos compatriotes dans le cimetière de Chièvres.

 

IMG_5901.JPG

IMG_5902.JPG

IMG_5903.JPG

IMG_5905.JPG

IMG_5906.JPG

IMG_5908.JPG

IMG_5907.JPG

IMG_5911.JPG

 

 

L'association « Polonia Saint Ghislain »  a décidé cette année, de fleurir ces tombes à l'occasion de la Toussaint. Nous nous sommes rendus mardi après-midi  et avons fleuri les tombes.Nous avons  allumé  sur chaque d’elles  une bougie entourée un ruban aux couleurs polonaises.

 

 Le consulat envisage de  commémorer ces oubliés mais dès qu'il y aura du concret nous vous informerons  en espérant  que nous serons nombreux ce jour - là.

 

Nous voudrions aussi rencontrer le commandant polonais du Shape pour le sensibiliser à ces tombes,  voisines aujourd’hui encore, des bâtiments militaires du Shape où travaillent des militaires polonais chaque jour.

 

 

 

                                              Blaszka Zdzislaw        président Polonia St Ghislain

 

                                              et  L'institut de la mémoire sur la présence polonaise en Belgique

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Bonjour Monsieur Blaszka,

C’est un peu par hasard que je viens de découvrir votre site. Je suis Chièvrois d’origine et J’ai très bien connu Jozef Urbaczka, c’était un personnage atypique, conviviale et respecté.
Je me permets de vous écrire car je vais des recherches sur l’aérodrome de Chièvres pendant la seconde guerre mondiale. Joseph m’avait raconté l’histoire de Polonais gardiens des prisonniers allemands. Mais à cette époque j’avais d’autres préoccupations et je n’envisageais pas de faire un livre. Je possède une photo des soldats polonais sue le champ d’aviation. Mais je n’ai aucune information. Peut-être en savez-vous plus ? Je vois que sur votre site figure aussi quelques photos. Est-ce que vous pourriez me les envoyer pour que je puisse (avec votre permission) les inclure dans mon futur travail. Il est évident que le crédit photo portera votre nom.
En vous remerciant, recevez, Monsieur Blaszka, mes sincères considérations.

Jean-Claude Leroy
Chièvres
068/658939

Écrit par : Leroy Jean-Claude | 14/07/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.