17/05/2009

p 185 MONTE CASSINO

 

La chanson Monte Cassino est considérée dans le monde entier comme le deuxième hymne non officiel polonais.

Les jeunes Polonais du Centre de la troisième,quatrième voire cinquième génération sont sans doute moins sensibles à la profonde tristesse de cette chanson et des chansons de guerres (piesni wojennne) ,les plus jolies chansons polonaises qui soient.

J'ai commencé à comprendre ce qu'était Monte Cassino aux yeux des Polonais à 16 ans quand j'ai visité le site de la bataille,le cimetière sans la tombe d'Anders toujours en vie à l'époque,l'abbaye.Jamais dans les cours d'histoires reçus au cours de mes études ,une seule allusion à cet épisode et encore moins ceux qui concernent le libération du Nord de la Belgique  et le Sud de la Hollande par les Polonais.

J'ai aussi découvert plus tard que les cours d'histoires en Wallonie et ceux présentés aux élèves en Flandre ne parlaient pas de la même chose.Alors que chaque enfant en Flandre et en Hollande apprend que la libération de leur partie du pays est l'oeuvre des troupes polonaises,chez nous ces pages sont encore à écrire.

Les combats de la Gustav Line au Sud de Rome ont commencé vers le 15 janvier et se sont terminés le samedi 18 mai 1944.

Tapez d'abord sur Google:Monte cassino

Vous avez la nuit pour ouvrir les milliers de sites et apprendre la reconquête de l'Italie par les Alliés.

Les Alliés voulaient rompre la ligne Gustav pour pouvoir atteindre Rome, tandis que les Allemands essayaient de retarder au maximum l'avance Alliée. Le général Eisenhower, qui était le commandant suprême Allié, ainsi que le général Clark(Vème armée Américaine), et le général Leese(VIIIème armée Britannique), étaient opposés au feld-maréchal Kesserling, commandant en chef, et le général Von Vietinghoff(Xème armée Allemande). 

Les Alliés avaient engagé à l'origine 1 division blindée, et 6 d'infanterie, puis par la suite ils engagèrent 3 divisions blindées, et 13 d'infanterie, soit 300 000 hommes. Les Allemands avaient engagé au début 4 divisions de Panzers et 5 d'infanterie, puis par la suite engagèrent 1 division de Panzergrenadiere et 5 divisions d'infanterie, soit 100 000 hommes. Il fallut quatre opérations aux Alliés pour qu'ils arrivent à s'emparer du Monte Cassino, et de son monastère, et ainsi ouvrir la route de Rome. La hauteur sur laquelle se trouvait le monastère(435 mètres), était la clé du dispositif de défense Allemand. Elle surplombait la ville de Cassino, ainsi que la route nationale, et dominait les vallées du Rapido et du Liri. Durant trois mois, le général Von Senger und Etterlin renforça ses défenses. Le 14ème Panzerkorps et des bataillons d'élite de parachutistes et d'infanterie étaient chargés de sa défense. 

Au début du mois de janvier, les Alliés lancèrent une succession de raids de 3 000 bombardiers, contre les voies de communication Allemandes. Le 15 janvier 1944, le 2ème corps Américain du général Keyes, qui était appuyé par le corps expéditionnaire Français, prit le mont Trocchio. 

 

C'est le 17 janvier 1944, que commença la première bataille de Cassino. Un plan avait été mis au point : le corps expéditionnaire Français, commandé par Juin, serait chargé d'attaquer le mont Santa Croce, tandis que le 2ème corps Américain, avec une partie de la 1ère division de chars, serait chargée de marcher sur la ville de Cassino et sur Sant'Angelo, et le 10ème corps Britannique sur Minturno. Toutes ces opérations devaient être le prélude à l'opération Shingle, qui prévoyait un débarquement à Anzio-Netturo, sur les arrières du flanc droit de la ligne Gustav, et qui était prévu pour le 22 janvier 1944. Lors de la première phase des opérations, le 10ème corps Britannique du général McCreery parvint à franchir le Garigliano, près de son embouchure, et arriva le 19 janvier près de Castelforte. Les Allemands lancèrent à partir du 20 janvier des contre-attaques, et il fallut 12 jours pour les repousser. Dans une seconde phase, le 2ème corps Américain du général Keyes lança sa 36ème division contre Sant'Angelo, appuyé par la 34ème division qui attaquait Cassino. Mais la tentative de franchissement du Rapido par la 36ème division échoua le 20 janvier 1944. La 34ème division réussit presque à prendre Cassino et le monastère(ils arrivèrent à 300 mètres de l'objectif, mais lorsque la 4ème division Indienne vint remplacer les Américains il ne restait que 840 hommes sur 3 200). Mais au début du mois de février, les Allemands avaient repris la majeure partie du terrain perdu. Le 6 février 1944, la 36ème division Américaine fut relevée par la 2ème division Néo-Zélandaise. Le 20 janvier, le corps expéditionnaire du général Juin progressa et s'empara du mont Santa Croce. Les troupes débarquées à Anzio furent immobilisées par les troupes Allemandes. 

Du 15 au 18 février 1944, se déroula la seconde bataille de Cassino. La 4ème division Indienne, et la 2ème division Néo-Zélandaise, se préparèrent à donner l'assaut du Monte Cassino, en passant par la crête de la Tête de Serpent, et à s'emparer de la gare du chemin de fer. Le 15 février 1944, le commandement Allié ordonna le bombardement du monastère de Monte Cassino. 224 appareils larguèrent 420 tonnes de bombes qui rasèrent le monastère(les Alliés pensaient qu'il y avait des observateurs Allemands sur les toits, ce qui était faux, et la destruction du monastère permit aux Allemands d'en faire une forteresse). L'attaque terrestre fut donnée le 16 février. Les Néo-Zélandais prirent la gare de Monte Cassino, mais durent peu après s'en retirer. Le 17, la 78ème division Britannique se joignit au corps Néo-Zélandais, mais le lendemain, l'opération fut suspendue. Les opérations, à cause du mauvais temps furent suspendues durant 3 semaines. Du 14 au 22 mars, la bataille reprit. Freyberg attaqua en direction du sud, le long des deux rives du Rapido, après des bombardements intensifs. Les Alliés voulaient s'emparer de la ville de Monte Cassino, mais après 6 jours de combat, le corps Néo-Zélandais fut obligé de se retirer. 

La VIIIème armée Britannique fut alors redéployée en secret.

 Le plan prévoyait une attaque du 2ème corps Polonais contre contre le monastère par le nord, tandis que le 13ème corps Britannique franchirait le Rapido pour couper la route nationale et isoler la ville.

Les Français attaqueraient avec le 2ème corps Américain, plus au sud, de part et d'autre de Sant'Andrea. Les Allemands avaient envoyé leurs réserves vers Anzio, où ils prévoyaient une tentative de percée des Alliés. L'offensive contre Cassino commença le soir du 11 mai 1944. Une intense préparation d'artillerie(2 000 canons) précéda l'offensive. Le 13 mai 1944, les Français atteignirent et occupèrent le confluent du Liri et du Garigliano. 

 

 

 

 

 

 

 

Une attaque aérienne détruisit le quartier général de la Xème armée Allemande. Deux jours plus tard, les Américains arrivèrent à Spigno. Le 17 mai 1944, Kesserling ordonna à ses troupes d'abandonner Cassino. Le même jour, la route nationale fut coupée par le 13ème corps.

Les Polonais lancèrent l'assaut sur le monastère. Il tomba le 18.

 

Les Alliés avaient perdu 115 000 hommes(tués et blessés), et les Allemands 60 000. Le 20 mai, les Allemands qui battaient en retraite virent leur situation s'aggraver le 23 avec la percée des troupes Alliées encerclées depuis janvier à Anzio. La route de Rome était ouverte, et le 4 juin 1944, la capitale Italienne était occupée. Peu après, 5 divisions furent retirées d'Italie pour participer à l'opération Anvil : l'invasion du sud de la France. 

Et pour écouter et voir des images sur les versions les plus proches de la bataille:

tapez YOU TUBE puis dans la fenêtre de recherches

Monte Cassino,puis "Czerwone Maki na Monte Cassino"

et vous  visionnez une deuxième nuit.

Ces  "soldats anglais "de nos livres d'histoires sont aussi des Polonais

El Alamein,les rats du désert, parlaient en fait polonais depuis leur naissance,ceux du débarquement en Sicile arrivés au Mont Cassin.Sauf que c'était surtout des Canadiens et des Polonais que Churchill détestait de manière maladive et obsesssionnelle jusqu'à leur refuser le défilé à la libération de Rome et refuser encore aux Polonais qu'il jalousait,la présence au grand défilé Alliés de Londres où le moindre petit pays du côté Alliés était présent.

Il nous reste que c'est nous et qu'il faut le savoir pour nous,au moins nous les Polonais.

Savoir aussi qu'en 1939 des Polonais non pas de Pologne mais des villages de la région du Centre,sont partis de Péronnes par exemple par Dunkerque ou Gibraltar ,rejoindre l'Angleterre,combattre avec le Général MACZEK dans la 1e Divivsion Blindée Polonaise jusqu'en Allemagne et à la fin de la guerre rentrer chez eux,non pas en Pologne mais chez eux, à Trivières,Bois-du-Luc,Péronnes et... le lendemain redescendre à la mine.

tapez MACZEK 1DIV BL PL

Savoir que des Polonais de Pologne ayant échappé aux massacres systématiques (comme à KATYN) mais déplacés en Sibérie par Staline au cours des 22 mois d'occupation russe furent libérés pour constituer l'armée polonaise en URSS qui deviendra le 2e corps d'armée polonaise.Sciemment mals équipés,mals nourris par les Russes,ils furent déplacés en Perse et bien vite engagés dans les combats autour de la Méditerrannée sous le commandemant du Général Wladyslaw ANDERS.Démobilisés en 1947 beaucoup sont restés en Belgique et notamment dans le Centre pour devenir des mineurs de fond.

Il nous reste que c'est nous et qu'il faut le savoir,au moins nous les petits Polonais et par simple décense ne pas l'oublier.Sur la tombe d'Anders,il repose avec ses hommes à Monte Cassino,il est écrit:

"Pour notre liberté et la vôtre"

 

Puis après avoir essuyé vos larmes et pensé à vos parents et grands-parents,pour la bataille et pleins de reportages,dans YOU TUBE tapez :Wladyslaw Anders,Tobrouk,

23:11 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

recherche trace personne disparue à Monte Cassino bonjour,
étant d'origne polonaise, je voudrais savoir si mon oncle GRZELAK valentin fait partie des morts de la bataille de Monte Cassino.
Car cela fait des années que j'essaie de savoir
Merci

Écrit par : JANOWICZ | 24/04/2010

Répondre à ce commentaire

BONJOUR
je voudrais savoir si mon oncle fait partie des personnes disparues lors de la bataille de monte cassino, il s'agit de monsieur GRZELAK Valentin

Écrit par : JANOWICZ | 24/04/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.