11/09/2008

LES POLONAIS DU CENTRE en NORMANDIE PAGE 4

POTIGNY "la petite Varsovie"

La cérémonie à Potigny suit en fin de matinée,celle au cimetière d'Urville-Langannerie.C'est le village juste un peu plus loin ,en direction de Falaise.Elle débute sur la Place du village qui porte le nom:Place de la 1e Division Blindée Polonaise.

PLC CAEN DUPONT POTIGNY 1 - Copie

Potigny a éte libéré à la mi-août 1944 par la 1eD.BL ,division blindée dans laquelle il y avait ses enfants:des Polonais de Potigny qui avait rejoint l'Angleterre,l'Ecosse où ont été formés les volontaires polonais.La rédition,à Chambois des 2 armées allemandes encerclées dans la poche de Falaise ,retenus pendant 3 jours par la 1D.BL. , aura lieu ,vers le 20 août 44,seulement une bonne semaine plus tard.

L'histoire de Potigny est celle de nos villages de la région du Centre.Dans les années 20 ,on a tout comme dans le Hainaut fait appel à des ouvriers polonais pour le travail à la mine.A Péronnes dans le Centre, des mines de charbons et à Potigny,Calvados, les mines de fer à Soumont.Des Polonais du Centre ont aussi rejoint l'Angleterre,combattu dans la 1eD.BL et démobilisés sont revenus travailler au charbonnage de Péronnes Sainte Marguerite ou au Quesnoy à Trivières.Qui connaît cette histoire.

La population de Potigny est composée à 60% de Français aux origines polonaises:c'est une "petite Pologne""la petite Varsovie".Le maire de Potigny,Jean-Marie GASNIER a rappelé tout cela dans un discours, chaleureux ,empreint d'une sincérité poignante,adressé à la foule de ses concitoyens, aux officiels présents à la cérémonie,aux  délégations civiles des Polonais venus de Varsoviede Belgique,Hollande,Canada avec lesquelles nous faisons connaissance.Nous comprenons que l'on se déplace de loin aux cérémonies en souvenir de la 1e D.Bl.polonaise.Le maire remercie et invite tout le monde dans sa mairie à une tradtionnelle réception.

C'est la différence avec nos communes du Centre.Là-bas l'histoire commune des Polonais et des Français est connue,présentée,expliquée.Pas d'oubli,pas de méconnaissance;la mémoire est cultivée , transmise naturellement et avec fièreté aux générations successives.A la mairie,des panneaux didactiques l'expliquent en permanence à chaque passant.En 2004,au 60e anniversaire des batailles dans la Poche de Falaise,le président de la République de Pologne est venu  exprimer la gratitude de la Pologne pour Potigny,lors des cérémonies du souvenir dans la petite commune.

Dans la salle de la mairie,Jean-Marie GASNIER s' adresse au Consul Général de Pologne à Paris , au général et aux soldats venus de Zagan en Pologne,aux délégations de Polonais venus de toute la France,d'Angleterre ,de Hollande,de Belgique,de Varsovie aussi et à nous les Polonais du Centre.Il parle ensuite ensuite directement aux vétérans en vie et qui ont  libéré son village en 1944.Il les connaît personnellement.Il explique leur courage,leur abnégation,leur discression.

PLC CAEN DUPONT POTIGNY 6

Lors de la réception à la mairie,il présente Mr DEIMEL WITOLD ,vétéran du 10e dragon,président mondial des anciens combattants de la 1eDivision Blindée et Mr PODYMA Edouard vétéran de la 10e Brigade Blindée.Il raconte en détails la vie de l'un d'entre eux ,Jozef GAJEWSKI,qui vient de  décéder.Le récit détaillé permet de comprendre l'admiration,la connaissance de l'histoire de la région et la reconnaissance des habitants de Potigny à leurs héros.

PLC CAEN DUPONT POTIGNY 8

L' ANS (association nationale du souvenir de la 1D.Bl.polonaise du Général MACZEK) décerne au maire de Potigny une médaille souvenir qui ira rejoindre les vitrines éducatives dans la mairie.Le Général LAMLA de la 11e division blindée de Zagan,héritière de la tradition de la 1D.BL du général Maczek , remet à la mairie de Potigny, l'emblème de son unité en reconnaissance au travail de mémoire entretenu à Potigny.

PLC CAEN DUPONT POTIGNY 7

 

PLC CAEN DUPONT POTIGNY 9pg

 

PLC CAEN DUPONT POTIGNY 10pg

Le Consul Général de Pologne à Paris,au milieu sur la photo,est un passionné de l'histoire de la 1eD.Bl.Il connaît énormément d'anecdotes et de détails sur les combats,la progression des Polonais jusqu'à Montormel où ils ont retenu l'armée allemande  encerclée,pendant les trois jours les plus décisifs ,pour l'évolution de la 2e guerre mondiale.Il écoute cependant avec intérêt ce qu'ajoute à ses connaissances Monsieur Michel PEPIN , en costume bleu tout à droite, et qui avait 14 ans au moment où la 1eD.Bl a réussi à passer la Dive à Jort-vendeuvre ,à percer les lignes allemandes et à influer sur la suite du débarquement et des premières avancées difficiles jusqu'à  cette mi-août 44.Très marqué par tous ces événements qu'il a vécu,actif au sein de l'ANS,Michel PEPIN est co-auteur avec Stephane BRIERE du livre "L'épopée de la 1e D.BL polonaise du général Maczek"

photographie,rédaction:Fabjanczyk Régine,Dupont Jean-Luc,Kozlowski Alexandre

13:09 Écrit par LES POLONAIS DU CENTRE dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour,

Propriétaire de gîtes et dune maison d'hôtes 3*** en Normandie, il m'arrive d'organiser des mariages champêtres.
J'ai un couple d'hôtes qui aimerait bien se marier en Normandie, ils vivent en Pologne, mais apprécie la France, est ce possible ? La jeune femme étant divorcée, seul un mariage civil à la mairie serait envisageable
Merci de votre aide
Cordialement

Anne Bourbeau
Les Petits Matins Bleus et Les Pommiers
http://www.petitsmatinsbleus.com

Écrit par : Anne Bourbeau | 20/07/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.